eXperience Photo

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 12 juin 2012

Jouer avec le soleil et la lune

Mer de nuages
ISO 400 - F6.3 - 1/1250s - 70mm

Lire la suite...

lundi 6 juin 2011

Photographier les éclairs dans le ciel nocturne

Eclair 2 ISO 100 - F9 - 26s - 11mm .

Contexte

Photographier la foudre dans le ciel nocturne donne souvent des images spectaculaires mais tout ceux qui ont essayé un jour vous diront que c'est loin d'être facile.
A moins d'avoir une chance folle, il est quasiment impossible de déclencher au moment où un éclair survient.
Et la difficulté ne s'arrête pas là, au delà du caractère éphémère de l'éclair, il est le plus impressionnant en fin de soirée ou en pleine nuit.
Dans cette situation, vous avez de fortes chances de faire une photo floue car votre appareil photo vous proposera des temps de pose très long à cause de la faible luminosité et votre autofocus aura bien du mal à fonctionner correctement.
Pour vous éviter de perdre du temps, voici quelques astuces pour réaliser des photos sympa sans faire 10 000 clichés en priant pour qu'un éclair arrive au bon moment !

Matériel

  • Un trépied
  • Un objectif grand angle (<= 24mm)
  • Une télécommande filaire ou sans fil


Eclair 1 ISO 100 - F8 - 8s - 23mm

Mon astuce

Installation du matériel

  • Installez votre trépied sous un abri pour éviter d'abîmer votre matériel.
  • Stabilisez votre trépied et montez votre appareil photo avec l'orientation souhaitée.
  • Jouez sur la bague de zoom pour effectuer le cadrage approprié.
  • Débrayer votre autofocus en mode manuel (MF au lieu de AF).
  • Faites la mise au point sur l'infini.

Focus infini

  • Branchez votre télécommande.
  • Passez le réglage de votre appareil sur le mode BULB puis régler l'ouverture.


Réglages
Comme vous pouvez le constater sur les exifs des 2 photos présentes dans ce billet, l'idée ici est bien de se mettre dans une configuration de pose longue (1 seconde à quelques minutes). Vos réglages vont donc varier en fonction de la luminosité ambiante et de la fréquence des éclairs.

  • ISO 100 => Faible sensibilité pour une qualité d'image optimale
  • F8 à F14 => Un diaphragme relativement fermé pour avoir une profondeur de champ très importante (à prendre en compte dans le calcul de hyperfocale)
  • 24 mm => Focale courte ( <= 24mm) pour couvrir un champ très large et maximiser ainsi les chances de capter un éclair
  • ~10 s => Temps de pose long (généralement de 1s à 1min) à ajuster avec la télécommande en mode Bulb - relacher le bouton après l'apparition d'un ou plusieurs éclairs



Vous savez tout !

Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter de faire de bonnes photos et surtout, n'hésitez pas à écrire un commentaire si vous avez des questions, des remarques ou simplement pour me dire si ces astuces vous ont été utiles.

mardi 26 octobre 2010

Réussir un panoramique à main levée

USA_cratere_meteorite

Contexte

En tant qu'amateur, il est rare de partir faire de la photo avec comme but précis de réaliser un panoramique. La plupart du temps, on a comme matériel uniquement son appareil photo avec un objectif de base qui couvre une focale proche de 18-55mm.
Un professionnel prendrait son trépied avec sa tête panoramique pour pouvoir aligner précisément l'axe de rotation de l'APN sur la pupille d'entrée (plus d'infos) mais ce n'est pas l'objet de ce post.
Si l'on a juste envie de faire un panoramique d'un paysage, nul besoin de s'encombrer de tout ce matériel si l'on respecte quelques règles simples.


Le format panoramique

Il faut savoir que le format panoramique standard respecte un rapport de 3:1

Format_Panoramique

Évidemment, libre à vous de modifier ces proportions mais si vous souhaitez faire imprimer vos panoramiques, je vous conseille fortement de vous conformer à ce rapport.

Matériel

  • Appareil photo
  • Objectif standard ou grand angle



Mes astuces

  • Ne pas utiliser de filtre polarisant

Le vignettage causé par le filtre rend l'assemblage des clichés beaucoup plus compliqué et dégrade invariablement le résultat

  • Se placer au même niveau que le sujet (prise de vue horizontale)

Le fait de lever ou baisser l'objectif engendre une déformation de l'image (cet effet diminue avec l'éloignement du sujet)

  • Utiliser le mode Manuel (M)

Les 6 photos ou plus de la série doivent être prises avec le même réglage (ISO, ouverture, temps d'obturation et focale) pour obtenir un ensemble cohérent

  • Régler l'exposition en prenant en compte l'ensemble des prises de vue

Avant de commencer la prise de vue, il est impératif de balayer la zone à photographier en observant l'indicateur d'exposition pour effectuer un réglage optimal Indicateur_exposition

  • Ne pas cadrer le sujet trop serré

Étant donné le fait que l'on va bouger entre 2 photos, une fois l'assemblage effectué et les images redressées et alignées, il y a de fortes chances pour que l'image finale recadrée soit plus tassée que l'image voulue au départ. D'où mon astuce suivante.

  • Prendre ses photos en format portrait pour un panoramique au format paysage

C'est tout bête mais au lieu de prendre 3 ou 4 photos au format paysage (comme tout le monde) pour faire un panoramique horizontal, il suffit d'en prendre 5 ou 6 au format portrait pour gagner en résolution d'image, cadrer plus large, et pouvoir ainsi recadrer tranquillement son panoramique.

  • Faire en sorte que chaque photo recouvre au minimum 20% de la précédente

C'est un pré-requis imposé ou recommandé par la plupart des logiciels d'assemblage


Logiciels d'assemblage

  • Hugin - Logiciel gratuit
  • PhotoStitch - Fourni sur CD avec les appareils photo Canon
  • PhotoMerge - inclu dans Adobe Photoshop (disponible dans Adobe Elements 9 pour 99$)
  • Autopano Pro - excellent logiciel malheureusement payant
  • Panorama Factory - logiciel payant


Sites pour développer vos panoramiques

samedi 9 octobre 2010

Les ouvrages pour débuter

Le domaine de la photo est tellement vaste, que si on veut maitriser et comprendre, certains ouvrages sont indispensables. Tout dépend par où vous voulez commencer, et jusqu'où vous voulez aller. Pour bien commencer, il faut savoir maitriser son appareil, quelqu'il soit, et ensuite comprendre et savoir comment un RN (reflex numérique) fonctionne, et comment s'en servir selon les types de photos: portrait, paysage, sport, nue, macro, astro, etc... Ou bien dans l'ordre inverse. Ou les 2 en même temps, à lire selon l'humeur, ce que j'ai choisis.

J'ai parcouru le web, les avis, pour trouver quel était le meilleur ouvrage pour apprendre et comprendre la photo numérique : La pratique du reflex numérique de René Bouillot ressort quasi systématiquement. Ce livre est une encyclopédie - bien que pas désagréable à lire - vous pouvez le lire dans le désordre, commencer par exemple par le chapitre 19 si vous préférez savoir comment fonctionne un RN avant de savoir comment bien prendre une photo de paysage. Ce livre couvre tous les domaines, y compris les objectifs, les techniques avancées, tantôt avec des passages techniques (optique...), tantôt avec une approche artistique.

Si vous voulez maitriser parfaitement votre appareil, il est conseillé de lire attentivement le manuel. C'est en effet le meilleur ouvrage, mais certains sortent du lot en couvrant d'autres sujets adaptés à l'appareil, et regorgent d'astuce. C'est le cas de Maitriser le NNN de Luc Vincent chez Eyrolles. Pour les appareils les plus récents, il faudra attendre, comme pour le Canon 550d.

J'ai aussi lu d'autres ouvrages, que j'aimerai d'ailleurs descendre... mais je ne ferais pas de mauvaises pubs, mieux vaut se consacrer sur les bons ;)

Après, rien de vaut la pratique ! Bonne lecture !

jeudi 16 septembre 2010

Réaliser facilement un portrait sur fond blanc à la maison

Bébé ISO 400 - F3.5 - 1/60s - Flash .

Contexte

Il faut déjà savoir que la plupart des fonds, même prévus pour le studio ne sont pas parfaitement blanc.
La plupart du temps, pour obtenir un fond bien blanc et supprimer les ombres disgracieuses, un flash est dédié à l'éclairage du fond.
Le problème, c'est qu'à la maison, on dispose rarement de plusieurs flash et d'un fond blanc de plusieurs mètres..
Certains pourraient penser s'en sortir avec un découpage minutieux de la photo en post traitement mais c'est une tâche très lourde qui donne un résultat médiocre notamment au niveau des cheveux.

Matériel

  • Un trépied
  • Un flash cobra (pour éviter l'effet "yeux rouges")
  • Un rideau blanc basique


Mon astuce Portrait fond blanc
Placer le sujet en contre jour devant une fenêtre et compenser le contre jour avec le flash.

Idéalement, la prise de vue se fera par une belle journée ensoleillée devant un rideau blanc.

Pour accentuer le contre jour, on utilisera le mode manuel (M) avec une sensibilité ISO 400 et une vitesse d'obturation entre 1/60s et 1/80s en fonction de la luminosité de l'arrière plan.
Ces réglages devrait permettre d'utiliser une ouverture proche de F4.0

Comme nous ne sommes pas en studio avec un éclairage parfaitement maîtrisé et stable, il faudra bien entendu adapter cette configuration en fonction des conditions au moment de la prise de vue.

Étant donné la vitesse d'obturation limite en fonction de la focale utilisée, il est conseillé d'utiliser un trépied pour limiter les flous de bougé.

mardi 14 septembre 2010

Comment faire une jolie macro

Contexte

La macro photographie, c'est l'ensemble des techniques photographiques permettant de photographier des sujets de petite taille. On pense tout de suite à la photographie de fleurs ou d'insectes mais l'on peut imaginer beaucoup d'autres sujets comme du tissu ou des gouttes d'eau par exemple. La limite étant comme souvent notre imagination. Un autre élément déterminant est le rapport de grandissement. On parle de macro à partir d'un rapport de 1:1, c'est à dire lorsque 1mm du sujet représente 1mm sur le capteur de l'appareil photo.

Le matériel

  • Un objectif macro (idéalement avec une focale supérieure ou égale à 100mm et stabilisé)
  • Un trépied (idéal pour les sujets immobiles)
  • Un flash annulaire (si la lumière est insuffisante ou inadaptée)


Problématique

Lorsque l'on souhaite faire une macro d'un objet fixe, de nature morte ou autre, tout se passe très bien. La possibilité d'utiliser un trépied (s'il on peut se rapprocher assez du sujet) permet de ne pas avoir besoin de monter en ISO ou d'ouvrir beaucoup le diaphragme pour avoir plus de lumière en sacrifiant la profondeur de champ.

Les difficultés commencent lorsqu'il s'agit de photographier un sujet en mouvement comme une abeille par exemple. D'après mon expérience, comme la distance avec la sujet est courte, il faut partir sur une ouverture supérieure à F8 afin d'obtenir une profondeur de champ acceptable. Dans des conditions classique de prise de vue en plein jour, mon conseil est de partir sur un réglage à 400 ISO en priorité ouverture (Av) à F9

Le nectar du sphinx
ISO 400 - F7.1- 1/1600s

Autres exemples

Ma galerie de macros

Conseils et Astuces

  • Ne pas oublier de fixer le pare-soleil de son objectif
  • Utiliser un réflecteur portable ou autre panneau pour couper le vent s'il y en a
  • Utiliser un flash déporté si besoin, avec un diffuseur pour une lumière intense et uniforme
  • Profiter de la fraicheur et de la rosée du matin pour les papillons car ils sont souvent beaucoup plus tranquilles
  • Se placer à la même hauteur que le sujet => plier les genoux ! ;o)
  • Utiliser le phénomène de stabilisation statistique => Prendre en rafale 3 à 5 images à chaque prise de vue pour maximiser les chances d'avoir une image nette

mardi 7 septembre 2010

Pourquoi créer ce blog ?

Tout simplement pour partager et échanger.

Il s'adresse à tous les débutants, curieux et amateurs de photos qui pourront peut-être trouver ici des trucs et astuces auxquelles il n'aurait pas pensé.

Comme souvent lorsqu'on se découvre une passion, on se rend compte rapidement que plus on progresse et plus on a de choses à découvrir.

Trêve de discours ennuyeux, nous voila parti sur le chemin de l'expérience photo !